Pollution: le TFA, le polluant éternel qui contamine les eaux européennes

C'est une petite molécule qui passe sous les radars de la grande majorité des pays européens. Pourtant, le Réseau européen d’action contre les pesticides, qui publie ce lundi 27 mai un rapport, indique que le TFA ou acide trifluoroacétique se révèle présent et à de fortes concentrations, dans tous les prélèvements d'eau réalisés dans 23 fleuves et six nappes phréatiques européens.

Le TFA fait partie de la famille des PFAS, ces polluants éternels dangereux pour la santé et la nature. Les ONG demandent son interdiction. Le TFA est issu des gaz réfrigérants des réfrigérateurs ou des climatiseurs. On le retrouve aussi dans la nature après dégradation de plusieurs pesticides, herbicides et de nombreux PFAS, ces polluants éternels qui provoquent cancers et malformations.

Cette molécule est largement présente dans les eaux européennes, selon Pauline Cervan, toxicologue d'une des ONG du réseau PAN Europe. « Le TFA représente à lui tout seul 98% du total des PFAS qui auraient été retrouvés. À ma connaissance, il n'y a pas plus persistant que le TFA », souligne-t-elle.

Les concentrations trouvées étaient en moyenne 70 fois plus élevées que celles des autres PFAS. Pourtant, la grande majorité des États ne surveillent pas le TFA dans leurs eaux, car il est méconnu.

Une urgence à agir, selon les ONG


Lire la suite sur RFI