Pollution plastique en Arctique

Des déchets plastiques, il y en a partout, jusqu’aux portes de Pôle Nord. À Spitzberg, en Norvège, une expédition de chercheurs a pour mission de prélever des échantillons d'eau afin de mesurer la quantité de particules microplastiques. Car avec le temps, le plastique s'accumule partout dans l'environnement.

"On en trouve sur les glaciers et sur la banquise. Nous sommes très curieux de savoir si nous pouvons aussi en découvrir dans les lacs et dans les rivières. Nous trouvons ces particules dans les endroits les plus reculés du monde, des régions où personne ne va jamais et cela est inquiétant", explique le géologue Jim Boonman.

Selon certains experts, les bioplastiques pourraient être une solution pour au moins limiter la pollution, car ils sont pensés pour remplacer les plastiques à usage unique et/ou à base de pétrole. A Spitzberg, une chercheuse essaie de savoir si le "bioplastique" est aussi dégradable dans les conditions arctiques.

Les scientifiques néerlandais espèrent que les résultats de cette expédition leur permettront de mieux comprendre les effets de la pollution sur les écosystèmes fragiles.

"Je pense que cela prendra du temps, mais il y a beaucoup de recherches en cours. Et je m'attends à ce que de très grandes avancées soient réalisées dans les années à venir", dit la microbiologiste Janneke Krooneman.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles