Pollution aux particules fines à Lyon: à quand une amélioration de la qualité de l'air ?

Pour voir une embellie, il faudra encore attendre. La qualité de l'air ne devrait pas s'améliorer dans l'agglomération lyonnaise avant la fin du week-end, selon les prévisions d'Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, l'organisme de surveillance de la qualité de l'air. 

L'épisode de pollution aux particules fines qui touche le bassin lyonnais et le nord-Isère depuis le début de la semaine s'est aggravé jeudi. "Les inversions de températures marquées à très faible altitude" ont piégé la pollution "sous un 'couvercle' virtuel", explique l'organisme.

Des concentrations de particules élevées

"Le seuil d'alerte réglementaire a même été dépassé sur le bassin lyonnais Nord Isère et en Vallée du Rhône. Le centre de la région est particulièrement impacté et des apports de particules sahariennes semblent amplifier le phénomène global dans notre région", prévient par ailleurs Atmo dans son dernier bulletin.

Vendredi, les conditions météorologiques sont restées favorables à l'accumulation des polluants émis dans les basses couches. Les concentrations de particules fines restent donc élevées. L'indice de pollution est 99 sur 100, soit très mauvais.

atmopollution.gif

Pour ce week-end, cette indice doit à peine baisser selon les prévisions d'Atmo. Il sera de 96 samedi et de 91 dimanche. L'amélioration de la qualité de l'air concernera l'ouest de la région et les vallées alpines "où les inversions de températures pourraient être de moindre intensité que...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi