Pollution. Sous les océans, le volume sonore n’a jamais été aussi fort

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Une étude confirme que le bruit d’origine anthropique s’est transformé en une cacophonie insupportable pour la vie sous-marine.

“Le doux bruit rythmé du ressac a peut-être un effet apaisant sur les vacanciers vautrés sur la plage mais pas sur les poissons qui sont obligés de nous écouter”, fait remarquer le site américain Salon.

La vie aquatique n’a rien à voir avec le “monde du silence” que décrivait Jacques-Yves Cousteau dans les années 1950.

À lire aussi: Océan. Ce que cache le monde du silence

Depuis que les humains parcourent les océans à bord de lourds paquebots ou de hors-bord rapides, font des sondages sismiques, pêchent à la dynamite, fabriquent des plateformes pétrolières ou forent les fonds marins, l’ambiance sous-marine a bien changé. Toutes ces activités provoquent une série de bruits dérangeants qui s’assemblent en une cacophonie néfaste pour les écosystèmes marins.

C’est ce que montre une étude de grande ampleur publiée le 5 février dans Science. Les 25 chercheurs qui la cosignent ont passé en revue plus de 10 000 publications scientifiques sur le sujet. Voici leur constat :

Les océans sont devenus beaucoup plus bruyants depuis la révolution industrielle.”

Cette cacophonie d’origine anthropique modifie les comportements de certaines espèces et, “dans certains cas, menace leur capacité à survivre”, relaie le site EcoWatch.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :