Pollution lumineuse : la nuit noire en voie de disparition en France

·2 min de lecture
Le bassin méditerranéen, ici à Cannes, est particulièrement touché par la pollution lumineuse.

Selon l'étude de l’Observatoire National de la Biodiversité citée par le Journal de la météo, 81% du territoire est concerné. Un danger pour la biodiversité.

Des différents types de pollution, il est probablement l'un des plus visibles et pourtant l'un des moins remarqués. Selon une étude réalisée par l'Observatoire National de la Biodiversité (ONB) et rapportée par le Journal de la météo, la pollution lumineuse touche une grande partie du territoire français. Une carte illustrant cette étude indique que la véritable nuit noire a parfois totalement disparu. Ainsi, « 81 % du territoire subit des pressions dues à la pollution lumineuse ».

La région parisienne est, bien sûr, la plus concernée, mais le bassin méditerranéen et les Hauts-de-France affichent également un très fort taux de luminosité. Dans ces zones, la Voie lactée demeure presque invisible tant la lumière est forte. Il faut se diriger vers le centre du pays pour trouver une nuit noire et admirer les étoiles avec le plus de détail. 

« Une menace importante pour de nombreuses espèces animales et végétales »

Dans son communiqué autour de l'étude, l'Observatoire National de la Biodiversité explique que la situation est problématique à plusieurs égards. D'une part, cette luminosité nocturne intense témoigne d'une grande dépense d'énergie. Mais c'est surtout pour la biodiversité que la pression lumineuse à laquelle est sujette la majeure partie du territoire français fait courir un risque. 

À LIRE AUSSI Éclairage public : un aveuglement français

L'éclairage représente « une menace importante pour de nombreuses espèces animales et végétales qui ont besoin d'un [...] Lire la suite

VIDÉO - L’impact des déchets plastiques et de la pollution de l’eau sur notre santé :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles