La pollution de l’air réduit l’espérance de vie mondiale de deux ans

![CDATA[Shutterstock]]

Plus de 97% de la population mondiale vit dans des zones où la pollution de l’air dépasse les niveaux recommandés par l’OMS, selon l’Energy Policy Institute (EPIC) de l'Université de Chicago. Cette exposition n’est pas sans conséquences : la pollution de l’air aux particules fines réduit l’espérance de vie mondiale de deux ans en moyenne. "Réduire définitivement la pollution de l’air mondiale pour respecter les recommandations de l’OMS permettrait d’ajouter 2,2 années à l’espérance de vie moyenne", écrivent les auteurs du rapport Air Quality Life Index publié ce mardi 14 juin.

Aujourd’hui, l’OMS recommande que la densité de PM2,5 ne dépasse pas les 15 microgrammes par mètre cube sur une période de 24 heures et qu’elle reste inférieure à cinq microgrammes par mètre cube en un an. Néanmoins, le rapport indique que presque toutes les régions du monde dépassent cette limite. Avec un record en Asie : les niveaux mesurés de particules fines sont 15 fois supérieurs au Bengladesh, 10 fois supérieurs en Inde et 9 fois supérieurs au Népal et au Pakistan.

Dans ces régions – particulièrement en Inde dans les États de l’Uttar Pradesh et de Bihar et dans la capitale New Delhi – les maladies (respiratoires, cardiovasculaires…) causées par ces particules réduisent l’espérance de vie jusqu’à 10 ans. En Asie du Sud, "où se produit plus de la moitié du fardeau de la pollution", une personne pourrait vivre jusqu’à cinq (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Pollution de l'air : causes et conséquences sur la santé
Variole du singe : symptômes, transmission, 125 cas en France
Certificat Covid prolongé d'un an dans l'UE : que cela signifie-t-il ?
CHIFFRES COVID. Ce mercredi 15 juin en direct : annonces, chiffres en France
Que manger et que boire lorsqu'il fait (très) chaud ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles