Pollution et Covid-19 : un tournant pour la région méditerranéenne

Par Grammenos Mastrojeni et Leonardo Becchetti*
Embouteillages à Marseille. On estime que la pollution de l’air est à l’origine d’environ 7,2 millions de décès par an

TRIBUNE. À l'aune de cette crise, la zone euroméditerranéenne, avec ses propres défis en matière de santé et d'environnement, doit agir et bâtir des stratégies.


Face à un adversaire sans visage et en constante évolution, comment les politiques publiques doivent-elles réagir ? Le rythme auquel la pandémie du Covid-19 se développe laisse les décideurs politiques en proie au doute sur cette question. Il existe plus qu'un simple lien mortifère entre le virus et la pollution, tout aussi omniprésente, qui sévit dans nos villes et villages et dévaste nos habitats naturels, sur terre comme en mer. Au-delà des innombrables décès causés par les deux, des leçons claires peuvent être tirées de cette crise et servir de guide, aujourd'hui et pour l'avenir.

Les pandémies mondiales, le changement climatique et la pollution peuvent se déplacer selon des schémas établis, mais ils ne peuvent pas être contenus par des frontières nationales. Dans ce contexte, une réponse internationale commune doit être proposée et inclure tous les acteurs en jeu. Toute nation laissée pour compte devient un potentiel maillon faible pour le bien commun. C'est pourquoi nous saluons le « Green Deal » de l'Union européenne, pour sa portée et son ambition. La zone euroméditerranéenne au sens large, avec ses propres défis en matière de santé et d'environnement, doit suivre un modèle tout aussi complet, sans jamais oublier l'asymétrie qui existe dans la répartition de ses ressources et capacités et qui nécessitera différents types d'engagement de la part de tous les acteurs concernés.

La science au cœur des politiques publiques

À l'image des professionnels de la santé qui mènent la lutte contre le Covid-19 et les experts en épidémiologie qui influencent les prises de décision, cette pandémie doit représenter une nouvelle norme. Les scientifiques et les recherches qu'ils mènent doivent se trouver au cœur de l'élaboration des politiques publiques.

Ces derniers ont (...)

Lire la suite sur LePoint.fr

Covid-19 : la renaissance sera écologique et sociale ou ne sera pas
Damon – Et si on soutenait la relance en ouvrant les magasins le dimanche
Gérard Araud – Plaidoyer pour le Royaume-Uni
Recevez la newsletter Le Point.fr