Pollution : la Californie ouvre une grande enquête sur le rôle de l'industrie pétrochimique

La Californie ouvre une vaste enquête visant les entreprises de l'industrie pétrochimique, qu'elle juge en grande partie responsable de la pollution de la planète par le plastique. Le procureur général de l'État américain accuse les firmes de duperie et de mise en danger de la vie d'autrui et de la biodiversité.

Pour la Californie, l'heure est au règlement de compte. L'État de l'Ouest américain a annoncé jeudi 28 avril 2022 l'ouverture d'une enquête de grande envergure destinée à établir les responsabilités de l'industrie pétrochimique dans la pollution par le plastique, principalement fabriqué à partir d'hydrocarbures et qui menace la santé et la biodiversité dans le monde entier.

Une "carte de crédit" de plastique ingurgitée chaque semaine

"Ca suffit comme ça. Pendant plus d'un demi-siècle, l'industrie du plastique a mené une campagne agressive pour tromper le public, perpétuant le mythe selon lequel le recyclage pouvait résoudre la crise du plastique. La vérité est la suivante : l'écrasante majorité du plastique ne peut pas être recyclée, et le taux de recyclage n'a jamais dépassé 9%" aux États-Unis, a accusé Rob Bonta, procureur général de Californie. Le reste est enfoui dans des décharges, incinéré ou relâché dans l'environnement.

"Chaque semaine, équivalent à à travers l'eau que nous buvons, la nourriture que nous mangeons et l'air que nous respirons", affirme M. Bonta. L'enquête lancée jeudi va examiner "les efforts passés et présents déployés par l'industrie" pétrochimique pour duper le public et déterminer en quoi "ces actions ont pu contrevenir à la loi", expliquent les services du procureur général dans un communiqué.

ExxonMobil, premier visé

Premier acte de cette initiative inédite aux États-Unis, les autorités californiennes ont assigné le géant pétrolier américain ExxonMobil, "source majeure de pollution plastique", pour lui demander des "informations relatives à son rôle" à ce sujet.

"Nous rejetons les allégations faites par les services du procureur général", a réagi une porte-parole d'ExxonMobil dans un communiqué à l'AFP. "Nous partageons les inquiétudes de la société et nous collaborons avec les gouvernements, y compris l'Etat de Californie, les communautés et d'autres industries pour soutenir des projets de par le monde qui améliorent la gestion des dé[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles