Pollution atmosphérique : quels sont ses effets sur notre santé ?

·1 min de lecture

La pollution atmosphérique, c'est un véritable fléau. D'après un rapport publié par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2014, 92 % de la population mondiale respirerait un air ambiant trop pollué : la pollution atmosphérique est particulièrement inquiétante en Asie (Chine, Inde...), en Afrique (Congo, Cameroun, Égypte...) et en Amérique du Sud (Pérou, Honduras...).

Pollution atmosphérique : de quoi parle-t-on exactement ? La qualité de l'air qui nous entoure peut être altérée par des substances polluantes, celles-ci pouvant être d'origine naturelle ou anthropique (comprendre : qui résultent de l'activité humaine). Au rayon des polluants de l'air ambiant, on peut notamment citer :

  • Les oxydes d'azote. Le monoxyde d'azote (NO) et le dioxyde d'azote (NO2) sont principalement émis par l'Homme – ce sont des "déchets" produits au quotidien par le chauffage, par la production d'électricité, par les moteurs des voitures, par certaines usines, par l'utilisation de certains engrais agricoles...

  • Le dioxyde de soufre (SO2). Parfois émis par la Nature (les volcans), ce polluant atmosphérique est surtout le résultat de la combustion des énergies fossiles (le fioul, le charbon, le gazole...). Certaines usines (raffineries...) peuvent également rejeter du SO2 dans l'air.

  • Les composés organiques volatils (COV). Le benzène, l’acétone et le perchloroéthylène constituent les principaux composés organiques volatils (COV). Ceux-ci sont principalement

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : le laboratoire Pfizer travaille à l'élaboration d'un médicament anti-viral
DIRECT Covid-19 en France ce 29 avril : chiffres, annonces
Faire bilan gratuit avec un podologue, c'est possible !
Des prébiotiques contre l'anxiété des 18-25 ans
Signalement tique : une piqûre sur deux a lieu dans les jardins