Pollution atmosphérique : même en faible quantité, elle augmente le risque de mortalité

·2 min de lecture

La qualité de l'air est déterminée selon la concentration en particules fines et autres polluants atmosphériques présents dans l'air à un endroit et à un moment donné. La concentration en particules fines de moins de 2,5 micromètres (PM2,5), en ozone (O3) et en dioxyde d'azote (NO2) sont, entre autres, trois critères de suivis de la qualité de l'air. Plus elles sont concentrées dans l'atmosphère, plus la qualité de l'air se dégrade jusqu'à représenter un risque pour la santé. 

Aux États-Unis, c'est l'U.S. Environmental Protection Agency (EPA) qui est en charge de surveiller la qualité de l'air et ses différents niveaux. Elle indique que l'air est de bonne qualité lorsque les concentrations de PM2,5, d'O3 et de NO2 ne dépassent pas 12 µg/m3, 54 ppb et 53 ppb respectivement. Mais, les scientifiques de la T.H. Chan School of Public Health, à Harvard, ne sont pas cet avis. Selon leur étude, l'exposition prolongée à de l'air considéré comme sain augmente tout de même le risque de mortalité chez les personnes âgées. 

En Europe, la pollution est responsable d'un décès sur huit

Un air de « bonne qualité » serait-il mortel ?

Pour s'en assurer, les scientifiques d'Harvard ont suivi plusieurs millions d'Américains, adhérents de l'assurance-santé Medicare — essentiellement des seniors de plus de 65 ans et blancs —, entre 2000 et 2016. Ce contrôle a pu s'effectuer grâce au code postal renseigné par ces adhérents et une simulation qui recrée la qualité de l'air à travers les États-Unis via les données satellite, météorologiques et les bilans annuels de la qualité de l'air dans le pays. Les personnes vivant dans une région où la qualité est bonne ont été suivies, les autres ont été volontairement exclues.

Selon les conclusions des scientifiques d'Harvard, les trois polluants augmentent le risque de mortalité chez les personnes âgées. Une hausse de 1 µg/m3 de PM2,5 ou 1 ppb d'ozone ou de NO2 aggrave ce risque après un an d'exposition de 0,073 %, 0,081 % et 0,003 % respectivement....

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles