Pollution de l'air, sécheresse, mortalité des oiseaux… Faut-il interdire les feux d'artifice ?

Le feu d'artifice du 14 juillet 2021 à Paris (Photo by Bertrand GUAY / AFP) (AFP)

À l'occasion de la fête nationale, plusieurs milliers de feux d'artifice vont être tirés partout en France les 13 et 14 juillet. Une tradition qui n'est pas sans conséquences.

Si c'est une habitude solidement ancrée en France, notamment les 31 décembre et 14 juillet, les feux d'artifice pourraient être menacés à terme. En cause, leurs multiples conséquences écologiques, qui sont particulièrement perceptibles cet été.

Les feux d'artifice ont un impact non négligeable sur la qualité de l'air. "Un feu d'artifice c'est de la poudre noire avec des métaux chauffés à 1000 degrés, dont l'explosion projette des particules fines de ces métaux.

"Des particules qui peuvent tapisser l'intérieur des poumons"

Elles ont un impact sur la santé car elles sont suffisamment petites pour être inhalées et tapisser l'intérieur des poumons voire passer dans le sang et ont donc un impact sur le fonctionnement respiratoire et cardiovasculaire", nous explique Antoine Trouche, ingénieur en charge des relations avec la presse pour Airparif.

Lors d'un feu d'artifice, selon les conditions atmosphériques, "on observe un niveau de particules jusqu'à 20 fois supérieur à la norme, durant quelques heures et qui peut se répandre sur plusieurs kilomètres", poursuit l'ingénieur d'Airparif. Toutefois, précise le spécialiste, "ces pics peuvent incommoder des personnes souffrant de certains troubles mais sont trop ponctuels pour avoir un impact sanitaire sur les personnes bien portantes".

Dans le Rhône, un arrêté permet d'interdire les feux d'artifice en cas de pollution

Dans le Rhône par exemple, un arrêté prévoit que la pollution peut entrainer l'interdiction des feux d'artifice pour ne pas aggraver la situation en cours, selon le niveau atteint. En juin dernier, le feu d'artifice de la ville de Fontaines-sur-Saône prévu à l'occasion de la fête de la musique avait ainsi été interdit.

Des feux d'artifice qui auront lieu en Ile-de-France alors que la région fait face à une pollution à l'ozone ce mercredi 13 juillet, jour des premiers feux d'artifice. "L'ozone est gazeux, les feux d'artifice émettent des particules fines, dont ils ne vont pas aggraver l'épisode de pollution en cours", précise Antoine Trouche d'Airparif.

Dans des proportions très différentes, Pékin interdit parfois tout feu d'artifice sur son territoire en raison d'importants pics de pollution, particulièrement en hiver.

Les feux d'artifice et le risque d'incendie

Dans plusieurs départements fortement affectés par la sécheresse en France, le feu d'artifice du 14 juillet est d'ores et déjà annulé afin d'éviter un embrasement. Dans le Gard, une vingtaine de communes ont annulé les festivités. Dans le Vaucluse, le préfet a pris un arrêté pour interdire tous les feux d’artifice et l’accès aux massifs forestiers entre le 13 et le 17 juillet 2022 inclus.

La Gironde, touchée par plusieurs incendies, interdit "les tirs de feux d’artifices dans les communes à dominante forestière", tandis que les feux d’artifice sont interdits par arrêté préfectoral sur tout le département de la Charente-Maritime également, à l’exception des feux tirés en mer.

Aux Etats-Unis, les drones remplacent les feux d'artifice

Aux Etats-Unis, dans certaines villes touchées par une sécheresse importante, les feux d'artifice du 4 juillet dernier ont été remplacés par des drones pour éviter les incendies, rapporte BFMTV.

En raison du réchauffement climatique, les sécheresses vont s'aggraver à l'avenir, ce qui pourrait remettre en question l'utilisation des feux d'artifice en période sèche, comme ceux du 14 juillet.

Une pollution en mer

Si la Charente-Maritime a décidé d'interdire les feux d'artifice à l’exception des feux tirés en mer pour éviter le déclenchement d'incendies, cela n'écarte pas le risque de pollution. France 3 racontait en 2018 comment les feux d'artifices tirés depuis la mer à Cannes polluent la Méditerranée.

Le lendemain du spectacle, des plongeurs tentent de récolter les débris de fusées sous l'eau : des plastiques, des cartons compressés, des restes de mortier en fibres de verre... au final entre 10% et 20% des débris ne sont pas ramassés.

Un danger pour les oiseaux

À cette pollution visuelle s'ajoute une autre, invisible. En explosant, les feux d'artifice libèrent des particules fines de petits métaux et de produits chimiques différent selon la couleur : rouge pour le strontium, bleu pour le cuivre, orange pour le calcium, argenté pour le titane… Des polluants peuvent être inhalés par le public et par les animaux et se retrouver dans l'environnement, notamment les cours d'eau.

Des conséquences pour la faune marine mais aussi pour les oiseaux. Un feu d'artifice est loin d'être silencieux, ce qui impacte les oiseaux. À Rome, le feu d'artifice du 1er janvier 2021 a entrainé la mort de dizaines d'oiseaux, désorientés par les détonations.

Pour préserver les oiseaux, Tours annule son feu d'artifice

"C’est le même principe qu’un orage avec un coup de tonnerre. Sous la pulsion d’un stress très important chez l’oiseau, il peut y avoir une rupture de l’aorte avec hémorragie foudroyante", explique au Parisien Charly Pignon, spécialiste des oiseaux, vétérinaire parisien et chef de service à l’école vétérinaire de Maisons-Alfort.

Parmi les solutions, demandée par l'association Paris Zoopolis, la mise en place de feux d'artifice "silencieux", au débit sonore réduit.

Face à ce constat, la ville de Tours a décidé de ne pas tirer de feu d'artifice, prévu sur les bords de Loire, cette année. "En 2019, nous avons effectué une étude sur le feu d’artifice, tiré à moins de 400 m d’une colonie. Pendant les vingt minutes de festivités, les parents s’envolent et abandonnent définitivement leurs poussins à la merci des prédateurs ou leurs œufs en pleine couvaison !", explique Vincent Licheron, le directeur de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) Centre-Val de Loire. Les oiseaux ne sont pas les seuls animaux touchés par les feux d'artifice. Selon une étude finlandaise, ces derniers sont responsables d'un stress chez 17% des chiens.

VIDEO - Nouvel épisode caniculaire en France, 1.700 hectares brûlés en Gironde

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles