«Pollueur», «criminel»...Les internautes pressent les célébrités de descendre de leurs jets privés

ABACA

De Taylor Swift à Bernard Arnault, la pression s'amplifie sur les célébrités, personnalités politiques et grands patrons pour limiter leur déplacement en jet privé à l'empreinte carbone élevée.

Leurs vols sont scrutés sur les réseaux sociaux: de Taylor Swift à Bernard Arnault, la pression s'amplifie sur les célébrités, personnalités politiques et grands patrons pour limiter leur déplacement en jet privé à l'empreinte carbone élevée. Après avoir publié mi-juillet sur Instagram une photo de son avion et celui de son compagnon, la star de la téléréalité Kylie Jenner a été qualifiée de "criminelle du climat" par des internautes.

"Pollueur et criminel", a tweeté un autre au sujet du réalisateur Steven Spielberg, accusé d'avoir pris un vol de 28 minutes. D'innombrables "memes", des photos ou vidéos humoristiques, ont aussi circulé pour se moquer de la chanteuse Taylor Swift après la publication vendredi d'une analyse de l'agence de marketing Yard, qui la classe comme "la célébrité la plus pollueuse de l'année", avec 170 vols depuis le début de l'année. Yard s'est basé sur les données du compte Twitter "Celebrity Jets" qui suit les vols de célébrités grâce à des données publiques en ligne.

À l'origine de ce compte, un étudiant de 19 ans nommé Jack Sweeney. Il a commencé en juin 2020 en suivant le jet privé d'Elon Musk et dispose désormais de 30 comptes traquant des stars du sport, le patron de Meta Mark Zuckerberg ou encore des oligarques russes. Il a inspiré d'autres internautes comme Sébastien*, un ingénieur aéronautique de 35 ans qui a créé en avril le compte "I Fly Bernard" sur les trajets des avions de milliardaires français pour les interpeller sur leur empreinte carbone. "Ce que j'essaie de dénoncer, c'est leur utilisation des jets privés comme des taxis", explique-t-il à l'AFP, en pointant les nombreux vols intérieurs ou européens effectués par les avions.

5 à 14 fois plus polluant qu'un vol classique

"En(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles