En France, l'Assemblée nationale adopte une loi en demi-teinte pour réduire l'exposition aux PFAS

Les députés français ont approuvé, jeudi, en première lecture, une proposition de loi écologiste visant à restreindre la fabrication et la vente de produits contenant des PFAS ou "polluants éternels", excluant toutefois de son périmètre les ustensiles de cuisine, après une forte mobilisation cette semaine des fabricants.

Les industriels ont obtenu gain de cause. L'Assemblée nationale a adopté, jeudi 4 avril, une proposition de loi visant à restreindre la fabrication et la vente de produits contenant des PFAS, qui sont des "polluants éternels", mais les ustensiles de cuisine ont été exclus du périmètre du texte voté.

La majorité avait proposé de repousser l'interdiction concernant les ustensiles de cuisine de 2026 à 2030. Compromis rejeté par les écologistes, qui ne voulaient pas aller au-delà de 2027. Le camp présidentiel a répliqué en supprimant purement et simplement l'alinéa concernant ces produits. "Encore une fois" la majorité alliée à LR et au RN aura "cédé aux lobbying (du fabricant) Seb, au détriment de la santé des français. C'est une honte", ont réagi les députés écologistes.

Le texte a été approuvé à l'unanimité, avec 186 voix pour et zéro contre, malgré les réticences du gouvernement sur plusieurs points.

L'article principal présenté par l'écologiste Nicolas Thierry prévoit d'interdire à partir du 1er janvier 2026 la fabrication, l'importation et la vente de tout produit cosmétique, produit de fart (pour les skis) ou produit textile d'habillement contenant des substances per- et polyfluoroalkylées, à l'exception des vêtements de protection pour les professionnels de la sécurité et de la sécurité civile.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Haro sur les PFAS, ces "polluants éternels" et omniprésents
Polluants éternels : partout et pour toujours
Polluants éternels : vers une interdiction totale de ces molécules chimiques persistantes ?