Carte des pollens juin 2021 : les allergiques aux pollens de graminées voient rouge !

·1 min de lecture

Les concentrations de pollens de graminées sont élevées sur tout le territoire et le risque d’allergie est "élevé à très élevé sur toute la France", indique le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) dans son bulletin du 11 juin.

La raison ? Il a beaucoup plu durant le mois de mai ce qui a favorisé la croissance et le développement des graminées. Avec le retour d’un temps plus chaud et ensoleillé, les graminées ont libéré de fortes quantités de pollens dans l’air qui gênent beaucoup les allergiques. Ces derniers doivent redoubler de prudence et bien suivre leurs traitements.

Bonne nouvelle toutefois, "les averses de pluie orageuses seront très appréciées car elles viendront plaquer les pollens au sol et faire baisser temporairement les risques d'allergies."

  • Autour de la Méditerranée, les concentrations de pollens de chêne, d’olivier et de pariétaire (urticacées) restent fortes avec un risque d’allergie de niveau moyen pour ces espèces-là.

  • Les tilleuls commencent à disperser leurs pollens, provoquant des symptômes à leur proximité.

  • Les pollens d'oseille et de plantain continuent leur progression sur tout le territoire avec un risque d’allergie de niveau faible.

  • Un manteau blanc végétal peut aussi parfois recouvrir le sol. Il ne s’agit pas de neige mais de bourres de peuplier. Ces bourres sont le moyen du peuplier de disperser ses graines, elles peuvent être gênantes, avec des symptômes similaires à l'allergie,

Lire la suite sur Topsante.com

9 bienfaits (et utilisations) de l'huile de coco
Vaccin Covid-19 : une étude confirme qu'il est efficace (et sûr) pour les patients atteints de cancer
ApplicationTousAnti-Covid : scanner le QR code, télécharger une attestation
DIRECT Covid-19 en France ce 11 juin : chiffres, annonces
Vaccination Covid : pourquoi les effets secondaires peuvent être plus forts à la 2nde injection ?