"Les politiques ne sont plus au dessus des lois", se félicite l'ancien juge Van Ruymbeke

·1 min de lecture

Renaud Van Ruymbeke n'a que 27 ans quand il commence à enquêter sur les comptes de Robert Boulin, alors ministre du Travail, et accusé d'avoir fait l'acquisition de terrains de manière frauduleuse. Cette affaire, qui se soldera par la mort mystérieuse de Robert Boulin, place le juge d'instruction, alors en poste à Caen, sous le feu des projecteurs. Il ne les quittera jamais, au cours d'une carrière marquée par les scandales financiers qu'il raconte dans son livre, Mémoires d'un juge trop indépendant (Ed. Tallandier). Le magistrat revient, au micro d'Europe 1, sur les grandes affaires qui ont marqué ses années de magistrat.

>> LIRE AUSSI -Sigolène Vinson : "Ça fait du bien de déposer son bagage au pied de la justice"

Une affaire marquante

Avec l'affaire Boulin, Renaud Van Ruymbeke s'attaque à une personnalité de premier plan, le ministre du Travail. L'enquête fait grand bruit. "En enquêtant sur les comptes d'un ministre, je faisais quelque chose d'inhabituel dans la magistrature à l'époque", se souvient le magistrat. "Jusqu'alors, les dossiers financiers ne remontaient jamais à l'échelon supérieur, celui des personnes d'autorité. Mais je ne m'attendais pas, évidemment, à la mort du ministre."

Cette mort le fait flancher un instant. "Je me suis demandé si je n'étais pas allé trop loin, puis la raison l'a emporté, je ne pouvais pas étouffer un dossier. C'était comme me renier complètement." Cette affaire, violente pour lui, va le "vacciner" face aux épreuves qu'il rencont...


Lire la suite sur Europe1