Politique «Zéro Covid» en Chine: le Conseil d’État interdit neuf mesures jugées «arbitraires»

Est-ce la fin du « Zéro Covid » en Chine ? Probablement pas, mais c’est en tout cas un changement important dans la stratégie épidémique chinoise. Le Conseil d’État a annoncé l’interdiction de neuf mesures qualifiées « d’arbitraires » et faisant peser un « trop lourd fardeau » sur l’économie.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Ce n’est pas la première fois que des responsables chinois évoquent un allègement des mesures sanitaires en Chine. Le Premier ministre Li Keqiang s’était lui-même inquiété il y a dix jours du poids que fait peser la stratégie chinoise de non-tolérance absolue avec le virus sur la croissance.

Cette fois, la directive vient du Conseil d’État lui-même - autrement dit du gouvernement chinois. Neuf mesures de restrictions attribuées aux autorités locales sont qualifiées « d’arbitraires » et donc désormais « interdites ». Il ne sera plus possible par exemple d’étendre les restrictions de déplacements au-delà des zones classées à risque Covid moyen ou élevé. Quant aux résidents des zones classées à risque faible, ils ne devront plus subir de quarantaine ou risquer d’être refoulé de force lorsqu’ils voyageront dans le pays.

L’objectif est d’éviter une asphyxie de la deuxième économie du monde, qui risque de ne pas atteindre ses objectifs de croissance cette année. Problème : cette liste de mesures à ne pas prendre « arbitrairement » comme l’écrivent aujourd’hui les autorités centrales, a le défaut de laisser un flou dans ce qui est considéré comme arbitraire ou non justement.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles