Politique migratoire : Julien Bayou reproche à la France «d'harceler les migrants»

·1 min de lecture

Vingt-sept migrants sont décédés mercredi dans le naufrage de leur embarcation dans la Manche, au large de Calais. Ce drame, qualifié de "tragédie" par le Premier ministre Jean Castex, est le plus meurtrier depuis l'envolée en 2018 des traversées migratoires de la Manche, face au verrouillage croissant du port de Calais et d'Eurotunnel emprunté jusque-là par les migrants tentant de rallier l'Angleterre. Invité sur Europe Matin ce vendredi, Julien Bayou, le secrétaire national d'EELV, a estimé que la France "harcèle les migrants" et a dénoncé les accords du Touquet.

"C'est un drame horrible qui est en fait l'aboutissement d'une période de plus de 15 ans où l'on a un blocage. La France, les forces de l'ordre, servent finalement de gardes-frontières pour l'Angleterre en vertu des accords du Touquet que nous devons dénoncer", a-t-il jugé avant de poursuivre. "La France harcèle les migrants et je rejoins le constat des associations. Il y a cette idée très répandue à droite qu'harceler les migrants, ne pas leur permettre de s'installer, est lutter contre l'immigration. Mais ça ne marche pas."

"On parle de personnes en détresse absolue. Nous 

>> Plus d'informations à suivre


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles