Politique : l'ambition discrète mais ferme d'Édouard Philippe

Édouard Philippe en a fini avec la discrétion, de mise dans les derniers mois. Depuis son départ de Matignon, l’ancien Premier ministre n'a jamais évoqué l'avenir, se montrant très prudent. "Il faut toujours faire attention en France lorsque l'on parle d'ambition", avait-il déclaré. Désormais, son ambition est clairement assumée. "Il veut incarner une voix dans une vie politique qui s'annonce très troublée", assure un proche. "Il veut s'engager et s'organise pour cela", confie un autre. La personnalité politique préférée des Français Édouard Philippe multiplie donc les rendez-vous, avec l’ancien Premier ministre socialiste, Bernard Cazeneuve, ou encore avec son ami, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu. Surtout, il s'appuie sur un réseau de maires du centre et de droite, comme Jean-François Copé, maire LR de Meaux (Seine-et-Marne), Arnaud Robinet, maire LR de Reims (Marne) ou Frédéric Valletoux, maire Agir de Fontainebleau (Seine-et-Marne). "Il a une stature, représente quelque chose pour les Français, et cette fois-ci c'est pour son compte", assure un ami d'Édouard Philippe. Il est en effet la personnalité politique préférée des Français avec 53 % d’avis favorables, et une image forte de "quelqu'un de compétent, quelqu'un de sérieux, de quelqu'un de précis, qui ne raconte pas d'histoires", analyse Brice Teinturier, directeur général délégué d'Ipsos.