La politique de la girouette chez Les Républicains

Atelier des modules, franceinfo

En ce moment chez les Républicains, pas facile de se positionner. Les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas. "Contre vents et marées, quoiqu'il se passe aujourd'hui, il sera notre candidat, dont acte. Je ferai campagne pour son élection, ça va de soi." déclarait George Fenech le 6 février 2017. Un mois plus tard, celui-ci déclarait : "Nous devons présenter même contre François Fillon, puisqu'il refuse obstinément malgré tous les appels qui lui sont faits de se retirer, nous présenterons, il faut présenter un candidat."

Thierry Solère renouvelle son soutien 72 heures après avoir démissionné

De son côté,

Thierry Solère expliquait le 3 mars dernier qu"'il nous a annoncé sa mise en examen prochaine, il n'est donc pas aujourd'hui en capacité de mener les couleurs de la droite et du centre à l'élection présidentielle." A l'issue du comité politique des Républicains du 6 mars 2017, Gérard Larcher déclarait : "Le comité politique après un large échange a renouvelé à l'unanimité son soutien à François Fillon." Il a bien dit à l'unanimité. Donc Thierry Solère, 72 heures après sa démission, renouvelle son soutien à François Fillon.

Retrouvez cet article sur Francetv info

François Fillon poursuit sa campagne
"Je refuserai de servir la diplomatie du FN", avertit un ambassadeur français
François Hollande et Bernard Cazeneuve en croisade contre le vote Front national
Présidentielle : François Fillon en appelle à l'unité à Orléans
Benoît Hamon, un candidat qui divise

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages