Politique : la gauche réunie à Paris, vers un projet commun pour 2022 ?

Différents courants de la gauche ont répondu présents samedi 17 avril au matin. À l'origine de cette réunion transversale, l'écologiste, Yannick Jadot, avec en ligne de mire : plancher sur un programme commun avec au bout, peut-être, une candidature commune. Autour de la table, beaucoup d'ambitions présidentielles, et à la sortie du conclave, pas de fumée blanche. "On a monté la première marche, mais l'escalier est haut", avoue l'organisateur et député européen, Yannick Jadot (EELV). Des ennemis en commun "La question, c'est d'arriver à travailler sur le front, arriver à produire des idées et puis pour les formations politiques qui veulent arriver à une candidature commune, de trouver le chemin de cette candidature commune", poursuit l'élu. Une absence très commentée, celle d'un candidat déclaré, Jean-Luc Mélenchon. Cependant, un consensus émerge, les ennemis communs sont désignés : Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Il reste à naviguer entre les divergences comme la laïcité ou l'Europe.