Politique étrangère : Joe Biden évoque sa nouvelle doctrine lors de la conférence sur la sécurité de Munich

·1 min de lecture

Depuis ses premières armes à la Commission des affaires étrangères du Sénat, Joe Biden, le nouveau président américain, a toujours considéré la conférence sur la sécurité de Munich (MSC) comme un évènement incontournable de la relation transatlantique. Cette année, il s'y rendra virtuellement par le biais d'un discours en visioconférence lors d'une journée exceptionnelle qui réunira vendredi la chancelière Angela Merkel, le président de la République Emmanuel Macron, le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, et le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.

Lire aussi - Premier sommet de l'Otan pour le nouveau chef du Pentagone Llyod Austin

Une nouvelle doctrine de politique étrangère pour Biden

L'an dernier, Joe Biden était en pleine campagne des primaires et n'avait pas participé à cette grand-messe qui rassemble chaque année depuis 1963, le temps d'un week-end, tout ce que le monde occidental compte de responsables de la sécurité nationale, de ministres de la défense, de chefs de services de renseignement et, par invitation, de dignitaires des régions en conflit, notamment du Moyen-Orient et d'Afrique.

Lire aussi - Masques, vaccins, plan de relance… Comment Joe Biden affronte la pandémie aux Etats-Unis

En 2019, le démocrate Joe Biden s'était servi de ce forum pour y tester ses grandes lignes d'un éventuel programme présidentiel. Il y avait évoqué la "honte" des Américains de voir leur pays de moins en moins respecté sous la présidence de Donald Trump et ...


Lire la suite sur LeJDD