Des policiers sud-africains arrêtés après la mort d'un prisonnier pendant le confinement

C'est la première avancée dans les enquêtes sur les nombreuses brutalités policières en Afrique du Sud, durant la pandémie de Covid-19. Treize policiers ont été arrêtés, annonce la police des polices sud-africaine, plus de deux ans après la mort d'un civil qui avait été violemment appréhendé pour entorse aux règles du confinement.

Il s'agit de l'affaire Ishmael Gama, a confirmé la direction indépendante des enquêtes policières et elle remonte à la fin du mois de mars 2020, au cours de la première semaine de confinement en Afrique du Sud, l'un des plus stricts au monde à l'époque.

Le jeune homme, rapporte la police des polices, est « arrêté et agressé » ainsi que trois autres civils par 13 officiers de police et 3 agents de sécurité privée, qui les mènent au commissariat de Lenasia dans la banlieue de Johannesburg, pour infraction aux règles du confinement. Ishmael Gama se plaint de maux de ventre lors d'une ronde de la police dans les cellules. Il meurt dans l'ambulance qui le mène à l'hôpital.

Première enquête sur les violences policières pendant le confinement

Plus de deux ans après les faits, les 16 policiers et agents de sécurité ont donc été arrêtés et ont comparu la semaine dernière. Libérés sous caution, ils devraient être mis en examen au mois d'août.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles