Policiers renvoyés en correctionnelle : "Nous sommes passés de maintien de l'ordre à une répression jamais vue depuis 50 ans", estime le journaliste David Dufresne

franceinfo

"On nous annonce que deux policiers vont être poursuivis, un pour un pavé, un pour une gifle, alors qu'en réalité depuis un an nous sommes passés de maintien de l'ordre à une répression jamais vue depuis 50 ans", a réagi sur franceinfo vendredi 8 novembre le journaliste David Dufresne, auteur de Dernière sommation, chez Grasset et de la compilation sur Twitter "Allô place Beauvau", après le bilan présenté par le parquet de Paris des enquêtes pour violences policières en marge du mouvement des "gilets jaunes".

Le parquet de Paris a annoncé jeudi 7 novembre que deux agents seront renvoyés en correctionnelle, après des violences pendant la manifestation des "gilets jaunes" du 1er mai.

franceinfo : Vous qui êtes à l'origine des messages Twitter "Allô place Beauvau" pour signaler les violences policières, est-ce que vous avez le sentiment, comme le dit le ministre de l'Intérieur, que la justice fait son travail ?

David Dufresne : Le ministre de l'Intérieur est en-dessous de tout. Il répète les mêmes clichés à longueur de temps. Prenons simplement pour exemple ces premiers policiers qui vont être renvoyés en correctionnelle. L'un d'entre eux, c'est pour un jet de pavé. Il n'y a pas de victime. Donc, quand M.Castaner induit l'idée que si les gens ont été blessés, c'est parce qu'ils ont attaqué les policiers, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi