Les policiers parisiens privés d'entraînement au maniement des armes à feu

Jérôme Jadot
Les policiers parisiens privés d'entraînement au maniement des armes à feu

Les policiers d'Ile-de-France n'ont plus de stand de tir depuis le vendredi 21 avril. Les 32 sites où les forces de l'ordre peuvent s'entraîner sont tous fermés pour raisons de sécurité. Cette mesure n'est pas liée à l'attentat des Champs-Élysée mais fait suite à plusieurs contaminations au plomb.

Les victimes sont des agents de la société chargée de l'entretien de ces stands de tir. Ils ont pu avoir été en contact, dans leur travail, avec les résidus issus des projectiles tirés. Des taux de plomb supérieurs au seuil limite ont apparemment été détectés chez trois d'entre eux. D'où la décision de l'inspection du travail de suspendre les activités de cette entreprise.

Un risque d'incendie lié aux poussières de poudre

Faute de ménage, les poussières de poudre s'accumulent avec un risque d'incendie lié aux étincelles produites par les tirs. "Il y a un danger pour nos collègues, donc la fermeture est tout à fait logique pour nous, explique Loïc Travers, le secrétaire général adjoint du syndicat de police Alliance en Île-de-France. Ce que l'on veut, c'est qu'il y ait une solution rapide et notamment qu'une autre société puisse prendre le relais tout de suite, sans attendre les traditionnels marchés publics. Parce que sinon, cela va être beaucoup trop long. Vu la période que l'on vit, cela risque d'être un peu dangereux."

Les fonctionnaires de la BAC s'entraînent notamment, en ce moment, au maniement de leurs nouveaux fusils d'assaut HKG36. Un formation qui s'ajoute aux trois passages annuels au stand de tir requis pour tous les policiers en service. Sans s'avancer sur une date de réouverture, la préfecture de police de Paris dit être à la recherche d'un nouveau prestataire présentant les garanties nécessaires.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Brigades spécialisées de terrain : des policiers en première ligne
Les policiers autorisés, "à titre exceptionnel", à porter une cagoule en intervention
Sécurité : l'entraînement des recrues du Raid
Attentat : panique sur les Champs-Élysées
Incendies : 1 000 hectares de pins détruits dans le Médoc

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages