Policiers mis en examen "bien notés" : comment les forces de l'ordre sont-elles évaluées ?

Gérald Roux
·1 min de lecture

Quatre policiers, mis en cause dans le tabassage du producteur de musique Michel Zecler, ont été mis en examen lundi 30 novembre et deux d'entre eux ont été placés en détention préventive. Ils étaient "bien notés" par leur hiérarchie et présentaient de "bons, voire très bons états de service" selon Rémy Heitz, procureur de la République. Comment fonctionne le système de notation de la police en France ?

Un entretien annuel et des notes qui vont de 1 à 7

Comme de nombreux Français, les policiers passent des entretiens professionels chaque année. Ils rencontrent leur supérieur hiérarchique immédiat, qui est chargé d'évaluer leur travail sur l'année écoulée. Ils sont notés selon un barème qui va de 1 à 7. Le plus bas signifie "insuffisant", le 3 "moyen", le 6 "excellent" et le 7 "exceptionnel". Les critères de notation se décomposent en trois grands chapitres.

Tout d'abord l'évaluation des aptitudes professionnelles du policier : maîtrise de soi, capacité de réaction, expression orale, respect de la hiérarchie, déontologie, faculté d'adaptation, fiabilité et disponibilité. Ensuite le N+1 doit évoluer les compétences professionnelles du policier : maîtrise des techniques de sécurité en intervention, gestion des situations de crise, technique de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi