Des policiers menacés par SMS à Tarbes, une enquête ouverte

·1 min de lecture
Un brassard de la police - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT  © 2019 AFP
Un brassard de la police - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT © 2019 AFP

C'est dans un contexte de démantèlement de trafic de drogue que ces SMS ont été envoyés. Les policiers de la Brigade anticriminalité de Tarbes ont porté plainte après avoir été destinataire de messages menaçants envoyés par un ou des expéditeurs anonymes, a appris BFMTV confirmant les informations de France Bleu.

Vendredi dernier, les policiers de la BAC reçoivent, sur le téléphone du service, un appel évoquant de manière assez confuse une bagarre. La personne raccroche puis une série de messages est envoyée. Dans ces SMS anonymes, l'expéditeur intime les policiers "à ne plus remettre les pieds dans la cité".

Les messages comprennent également des informations personnelles sur les policiers. Il y ait fait allusion à l'un des enfants de l'agent, à la commune de résidence de deux des policiers de la BAC, au sport pratiqué par l'un des policiers ou encore la marque de la voiture familiale de l'un d'entre eux.

Tentative d'intimidation

Les deux policiers ont déposé plainte pour "menaces de mort sur personne dépositaire de l'autorité publique" et le parquet de Tarbes a ouvert une enquête. Pour autant, les agents étaient sur le terrain ce week-end, ne voulant pas se laisser intimider par ces messages.

876450610001_6279793875001

Ces SMS ont en effet été envoyés alors que les policiers de la BAC sont très actifs en matière de lutte contre le trafic de stupéfiants dans l'un des quartiers de Tarbes. Ces dernières semaines, de nombreux contrôles y ont été réalisés. Certains réseaux ont également été démantelés.

Alors que les tags et menaces à l'encontre de policiers fleurissent sur les murs de plusieurs quartiers partout en France, la piste d'une volonté d'intimidation par des trafiquants est là encore privilégiée.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles