Dans une lettre, il remercie les policiers de lui avoir sauvé la vie

·1 min de lecture
A 23H30, grâce à un signalement, les policiers de la BAC de la Baule (Loire-Atlantique) débarquent. L’homme allait faire une chute de 60 mètres quand les policiers l’attrappent et l’emmènent avec eux.

Alors qu’il allait sauter du pont de Saint-Nazaire, des policiers de la BAC ont empêché un homme de mettre fin à ses jours. Le rescapé remercie ses sauveurs dans une lettre manuscrite.

Ce 19 janvier au soir, un conducteur de cinquante ans arrête sa voiture et enjambe le parapet du pont de Saint-Nazaire. “Sous l'effet conjugué de l'alcool et de circonstances personnelles et professionnelles, j'allais commettre l'irréparable", commente-t-il dans sa lettre publiée par l'Est Républicain.

À 23h30, grâce à un signalement, les policiers de la BAC de la Baule (Loire-Atlantique) débarquent sur le pont. L’homme allait faire une chute de 60 mètres quand les policiers l’attrapent et l’emmènent avec eux.

Lettre partagée par la police de Loire-Atlantique (Twitter)
Lettre partagée par la police de Loire-Atlantique (Twitter)

"Je leur dois la vie"

“Je tiens à les féliciter”, écrit le quinquagénaire. “Ils ont très vite su discerner la gravité de la situation [...] Je regrette mon geste et je leur dois la vie." Il écrit en majuscule : “MERCI”.

La lettre a été partagée par la police sur les réseaux sociaux qui remercie le conducteur pour ses mots.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles