Policiers, islamophobie... Les gauches marchent en ordre dispersé

·Journaliste politique
·1 min de lecture
Le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon et le premier secrétaire du PS Olivier Faure photographiés à l'Assemblée en avril 2020 (Photo: DAVID NIVIERE via AFP)
Le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon et le premier secrétaire du PS Olivier Faure photographiés à l'Assemblée en avril 2020 (Photo: DAVID NIVIERE via AFP)

POLITIQUE - Encore une ligne de fracture à gauche. Ce mercredi 19 mai, plusieurs responsables de la gauche française ont indiqué qu’ils participeraient à la “marche citoyenne” organisée par les policiers, d’Anne Hidalgo à Yannick Jadot en passant par Fabien Roussel et Olivier Faure. À l’inverse, d’autres, à l’instar de Jean-Luc Mélenchon et de ses camarades insoumis, ont décidé de ne pas participer à cette “instrumentalisation politique”, tout comme le Parti radical de Gauche, qui avance peu ou prou les mêmes arguments.

Outre ces différences d’approche selon les formations, certains partis ont également du mal à parler d’une seule voix. Ainsi, alors que la position du PCF est claire sur le sujet, la députée communiste Esla Faucillon publie une tribune dans Libération pour dénoncer “l’erreur” que constitue selon elle la présence de sa famille politique au sein de ce rassemblement. Côté EELV, alors que le parti n’a pas vraiment tranché sur la question, c’est aussi la division qui guette. Quand Yannick Jadot a décidé de s’y rendre, le maire écolo de Grenoble Eric Piolle a adopté la position inverse, tout comme la candidate à la primaire EELV Sandrine Rousseau.

“Je pleure les agents du service public qui sont morts pour nous. Je n’irai pas à la marche du 19 mai car je ne peux pas cautionner les slogans qu’on leur fait dire”, a ainsi annoncé Éric Piolle. “Avec l’appui de l’extrême droite du Rassemblement national, ce rassemblement ressemble davantage à une opération d’intimidation de la justice”, renchérit-il, reprenant quasiment mot pour mot les arguments a...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.