Les policiers d'île-de-france ne peuvent (momentanément) plus s'entraîner au tir

Anthony Berthelier
Les policiers d'île-de-france ne peuvent (momentanément) plus s'entraîner au tir

POLICE - Les 32 stands de tir de la police nationale d'Île-de-France sont désormais fermés. Le Parisien rapporte que le gouvernement a pris cette décision à partir du vendredi 21 avril, soit le lendemain de l'attentat des Champs-Élysées. En cause: "l'interruption du nettoyage des locaux par une société prestataire, qui fait peser un risque d'incendie dans ces lieux confinés."

Le quotidien explique que trois salariés de la société en charge de l'entretien des stands de tir ont été contaminés au plomb. La médecine du travail puis l'inspection du travail alertés sur ces dangers, l'entreprise a été contrainte de suspendre son activité de nettoyage dans les locaux et ce dès le 3 avril dernier.

Une décision qui fait donc peser un risque d'incendie dans ces bâtiments confinés. "On ne peut qu'être d'accord avec cette fermeture qui menace la sécurité de tous", explique Loïc Travers, du syndicat de police Alliance au Parisien. "Mais il y a la nécessité absolue de trouver rapidement un prestataire. Et même s'il faut pour cela déroger au marché public. Car on ne peut pas attendre plusieurs semaines pour étudier toutes les offres. Il faut une solution urgente."

Toujours selon le quotidien et France Info, l'Etat serait actuellement à la recherche d'une nouvelle entreprise d'entretien. Aucune date de réouverture n'est en revanche annoncée.


Lire aussi :

Après l'attentat à Paris, Poutou pris à partie par des policiers

Denis Brogniart et Karine Ferri en colère après les propos de Poutou

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages