Policiers brûlés: le maire de Viry-Châtillon scandalisé par le verdict

Anthony Berthelier
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Policiers brûlés: le maire de Viry-Châtillon scandalisé par le verdict
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

POLITIQUE - La justice mise, une nouvelle fois, sur le banc des accusés. Depuis qu’il a été prononcé, samedi 17 avril dans la soirée, responsables syndicaux, élus locaux et autres figures politiques se relaient pour dire tout le mal qu’ils pensent du verdict de la cour d’assises des mineurs de Paris dans l’affaire dite des “policiers brûlés” à Viry-Châtillon, dans l’Essonne. Des faits qui remontent à 2016.

Dans le détail, cinq jeunes ont été condamnés en appel à des peines allant de 6 à 18 ans de réclusion pour “tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l’autorité publique”, huit autres ont été acquittés. “Un naufrage judiciaire”, pour Thibault de Montbrial, l’avocat de l’une des victimes, “effondrée” selon lui par le déroulé de cette soirée, interrompue quelques instants par une bagarre générale dans le box des accusés comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de l’article.

Comme lui, le maire de Viry-Châtillon, invité à s’exprimer sur BFMTV ce dimanche 18 avril, n’a pas mâché ses mots sur cette décision qu’il juge “scandaleuse, lamentable.” “On voit jour après jour que notre justice ce n’est pas à deux vitesses, c’est pas de vitesse du tout”, a ainsi regretté Jean-Marie Vilain sur la chaîne d’infos, avant d’ajouter, sur le même ton: “dans combien de temps seront-ils dehors, ces voyous?”

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

“C’est la porte ouverte à n’importe quelle agression”

“On ne peut pas continuer à laisser cela comme ça. C’est la porte ouverte à n&r...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.