Policiers brûlés à Viry-Châtillon : deux nouvelles plaintes contre l'enquête

·1 min de lecture

Dans une plainte commune déposée mercredi, des avocats dénoncent des "faux en écriture publique" et des "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique" dans le cadre de l'enquête sur l'attaque de policiers brûlés à Viry-Châtillon, dans l'Essonne, en 2016.

Deux nouvelles plaintes pour "faux" et "violences" ont été déposées devant le parquet d'Evry contre les policiers chargés de l'enquête sur l'attaque de policiers brûlés à Viry-Châtillon, dans l'Essonne, en 2016, a indiqué dimanche à l'AFP la procureure d'Evry. Dans une plainte commune déposée mercredi, Me Sarah Mauger-Poliak, Yaël Scemama et Michel Stansal dénoncent des "faux en écriture publique" et des "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique" dans le cadre de l'enquête menée par la Sûreté départementale de l'Essonne, confirmant une information de Mediapart.

Déclarations "modifiées" et protestations d'innocence "éludées"

Dénonçant nommément les enquêteurs, les avocats estiment que les interrogatoires ont été retranscrits à la défaveur des accusés, et que des "coupables auraient été sciemment remis en liberté".

Selon eux, les policiers ont rédigé les procès-verbaux "en modifiant le sens des déclarations, en éludant les protestations d'innocence, un grand nombre des explications circonstanciées et sans acter les demandes de vérification des éléments prouvant l'absence d'implication" de leurs deux clients, acquittés en appel et dont l'un a été condamné à 18 ans de réclusion en première instance. Par ailleurs, selon la plainte, le témoin clé de l'enquête n'a pas "spontanément" produit une "liste des participants à l'attaque" comme l'ont assuré les enquêteurs.

Deux plaintes déjà déposées en février et en mars

Selon le parquet d'Evry, une autre plainte...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles