Policiers agressés lors du Nouvel an 2018 : « Ils m’ont brisée », confie à la barre l’une des victimes

Caroline Politi
·1 min de lecture

PROCES - Sept personnes comparaissent jusqu’à jeudi devant le tribunal correctionnel pour des violences commises contre des policiers en marge d’une soirée du Nouvel an, à Champigny-sur-Marne

Au tribunal correctionnel à Créteil,

Laurie B. n’en fait pas mystère : depuis cette soirée du nouvel an 2018 où elle et un de ses collègues ont été roués de coups lors d’une intervention à Champigny-sur-Marne, cette gardienne de la paix de 27 ans a vu sa vie changer du tout au tout. « Ils m’ont brisée, je ne suis plus celle que j’étais il y a trois ans », confie la fonctionnaire, des sanglots étranglés dans la voix, à la barre du tribunal correctionnel de Créteil. Les sept prévenus, à peine plus jeunes qu’elle, l’écoutent attentivement égréner les répercussions de son agression. Elle qui aimait sortir avec ses amis a arrêté. « J’avais peur. » Elle a quitté la région parisienne, envisagé de démissionner de la police. Encore aujourd’hui, elle a une « boule au ventre » lorsqu’elle se trouve à proximité d’une foule.

Trois prévenus comparaissent pour des violences en réunion sur personne dépositaire de l’autorité publique, deux pour non-assistance à personne (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Policière rouée de coups à Champigny: 11 personnes mises en examen
Attaque du commissariat de Champigny : Le mortier d’artifice, une arme à la mode dans les quartiers
Policiers agressés au Nouvel an à Champigny : Comment les enquêteurs ont identifié les huit prévenus
Agression de deux policiers à Champigny: La soirée n'était pas autorisée et avait «une organisation déplorable»