Policiers agressés à Cannes: ce que l'on sait sur l'assaillant

·2 min de lecture
Un homme de 37 ans a agressé au couteau quatre policiers qui se trouvaient à bord d'un véhicule garé devant le commissariat de Cannes ce lundi matin. - BFMTV
Un homme de 37 ans a agressé au couteau quatre policiers qui se trouvaient à bord d'un véhicule garé devant le commissariat de Cannes ce lundi matin. - BFMTV

876450610001_6280903113001

Quelques heures après l'agression de plusieurs policiers dans leur véhicule stationné devant le commissariat de Cannes, on en sait un peu plus sur le profil de l'agresseur, actuellement hospitalisé sans que son pronostic vital ne soit engagé.

L'homme est un ressortissant algérien âgé de 37 ans et né en 1984. Il est arrivé en Europe à la fin des années 2010 et dispose d'un permis de séjour italien. Il faisait également des séjours réguliers en France, dont le premier en 2016. En octobre dernier, il avait fait une demande de permis de séjour en France, mais la préfecture lui a refusée.

· Pas connu des renseignements

L'agresseur est inconnu des services de renseignement, ne dispose pas de fiche S, et n'est pas inscrit au fichier de traitement des antécédents judiciaires (TAJ). Il n'a donc pas de casier judiciaire en France. Il est seulement connu en Italie pour entrée irrégulière sur le territoire national.

Cet individu travaillait et avait déclaré une adresse près du boulevard de la République, à Cannes. Au micro de BFM Nice Côte d'Azur, la gérante du logement décrit l'homme comme "respectueux" et "poli". "Il n'y a jamais eu de problème, ni d'impayés, rien. C'est une personne correcte, je ne comprends pas", a-t-elle témoigné.

· "Aucun élément de radicalisation" trouvé à son domicile

Ce lundi après-midi, les policiers ont perquisitionné le domicile de l'assaillant, mais "aucun élément de radicalisation ou d’adhésion à une organisation djihadiste" n'a été trouvé, affirme le parquet de Grasse.

En revanche, "les premières investigations laissent apparaître, qu’une fois immobilisé au sol et interrogé par un policier sur le motif de son acte, l’individu aurait répondu : "pour le prophète'".

· Trois interpellations dans l'entourage du suspect

Ce mardi, au lendemain de l'attaque de l'équipage de policiers, trois personnes issues de l'entourage du suspect ont été interpellées, a appris BFMTV de sources policières.

Parmi ces trois personnes figurent notamment l'ancien logeur du suspect et un de ses colocataires. Ces gardes à vue pourraient permettre de recueillir des éléments sur l'assaillant présumé, sa personnalité ou encore son emploi du temps.

· Enquête ouverte pour "tentative d'assassinat"

Pour l'instant, le parquet anti-terroriste, qui s'est déplacé sur les lieux, n'a pas été saisi de l'enquête, mais "évalue l'opportunité de sa saisine". Une enquête a été ouverte pour tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique. Les investigations ont été confiées à la police judiciaire de Nice.

Quant à l'assaillant, il sera interrogé par les autorités "quand son état le permettra". De leur côté, les policiers agressés sont sortis de l'hôpital, même s'ils sont encore en état de choc.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles