Policiers agressés à Cannes: ce que l'on sait de l'attaque au couteau devant un commissariat

·3 min de lecture

Un homme de 37 ans a agressé au couteau quatre policiers qui se trouvaient à bord d'un véhicule garé devant le commissariat de Cannes ce lundi matin. L'agresseur a été grièvement blessé lors de l'intervention des agents.

Un homme s'en est pris ce lundi matin à des policiers devant le commissariat de Cannes, dans les Alpes-Maritimes. L'assaillant, qui a attaqué les agents avec un couteau, a été neutralisé lorsque ces derniers ont riposté pour se défendre. La piste terroriste est étudiée mais pas confirmée.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'est rendu sur place dans la matinée.

• Que s'est-il passé?

Ce lundi matin à 6h40, un homme s'approche d'un véhicule de police, stationné devant le commissariat de Cannes. A bord se trouvent quatre policiers, la cheffe d'équipage et son équipe, qui s'apprêtent à prendre leur service et à partir patrouiller dans les rues de la ville. 

L'individu feint de demander un renseignement aux agents avant de tenter de poignarder le conducteur du véhicule, au niveau du thorax. Ce dernier est sauvé par son gilet pare-balles. L'agresseur fait alors le tour du véhicule puis tente de s'en prendre à la passagère avant, la cheffe d'équipage, qui venait de sortir de la voiture. Il essaye de l'atteindre au visage et au cou. 

Pour défendre ses coéquipiers, un des quatre fonctionnaires fait alors usage de son arme. Trois coups de feu sont tirés. L'agresseur est touché à deux reprises au niveau du ventre. Grièvement blessé, son pronostic vital est engagé.

• Qui est l'assaillant?

L'homme, de nationalité algérienne, est âgé de 37 ans et résidait à Cannes dans un appartement qu'il louait depuis au moins deux ans. Titulaire d'un titre de séjour italien, il est arrivé en Europe à la fin des années 2010. Son parcours l'a conduit régulièrement en France depuis 2016. Il est revenu la dernière fois le 8 février 2020 via l'aéroport de Nice. Il avait par ailleurs déposé une demande de titre de séjour le 22 octobre dernier, qu'il n'a pas obtenu. 

"Il était en règle sur le territoire national", affirme Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, expliquant que l'agresseur travaillait sur le territoire.

Il est inconnu des services de police et de justice. Il n'était pas suivi au titre de la radicalisation, il n'était pas fiché S et il ne figurait pas au fichier des étrangers.

Au moment de son interpellation, l'homme a prononcé des propos à caractère religieux en référence au Prophète, dans des termes non précisés pour l'instant.

• Comment est menée l'enquête?

Une enquête a été ouverte pour tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique. Conduites par le parquet de Grasse, les investigations ont été confiées à la police judiciaire de Nice.

Le parquet national anti-terroriste a été avisé des faits et suit de près la situation. Pour l'heure, la piste terroriste est envisagée, en raison des propos tenus par l'agresseur et du mode opératoire, mais elle n'est pas confirmée. La situation pourra évoluer au regard des éléments qui seront révélés par l'enquête.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Un policier attaqué à l'arme blanche à Cannes par un ressortissant algérien

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles