Policiers agressés à Cannes: les agents sont sortis de l'hôpital

·1 min de lecture
Un homme de 37 ans a agressé au couteau quatre policiers qui se trouvaient à bord d'un véhicule garé devant le commissariat de Cannes ce lundi matin. - BFMTV
Un homme de 37 ans a agressé au couteau quatre policiers qui se trouvaient à bord d'un véhicule garé devant le commissariat de Cannes ce lundi matin. - BFMTV

876450610001_6280980738001

Les policiers agressés à Cannes ce lundi matin sont sortis de l'hôpital, a affirmé Sonia Sonia Fibleul, porte-parole de la Police Nationale, invitée sur le plateau de BFMTV. Elle a donné des nouvelles de ses collègues.

"Ils sont sortis de l'hôpital mais subissent le contrecoup de cette agression lâche", a-t-elle affirmée, saluant le "professionnalisme" des agents visés par cette attaque à l'arme blanche.

"Il faut bien mesurer ce que ça peut représenter de sortir une arme pour neutraliser un assaillant", a insisté Sonia Fibleul. "Même si on est formé, même s'ils ont agi avec un grand sang-froid, ils subissent un contrecoup".

Une enquête ouverte

Ce lundi vers 6h40, quatre fonctionnaires de police garés devant le commissariat central de Cannes ont été attaqués par un homme à l'arme blanche.

L'assaillant feint de demander un renseignement aux agents avant de tenter de poignarder le conducteur au niveau du thorax. Ce dernier est sauvé par son gilet pare-balles.

6244892570001_6280950877001

L'agresseur fait alors le tour du véhicule puis tente de s'en prendre à la passagère avant, la cheffe d'équipage, qui venait de sortir de la voiture. Les deux autres policiers, à l'arrière du véhicule, sortent leur arme de service et lui tirent dessus.

Une enquête a été ouverte pour tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles