Le policier qui a tué George Floyd demande l’annulation de son procès

« La question principale de cet appel est de savoir si un accusé peut avoir un procès équitable dans un tribunal entouré de blocs de béton, de fils barbelés, de véhicules blindés et de troupes de la Garde nationale, tous présents dans l'éventualité de son acquittement ? », a lancé son avocat.  - Credit:HANDOUT / Hennepin County Jail / AFP
« La question principale de cet appel est de savoir si un accusé peut avoir un procès équitable dans un tribunal entouré de blocs de béton, de fils barbelés, de véhicules blindés et de troupes de la Garde nationale, tous présents dans l'éventualité de son acquittement ? », a lancé son avocat. - Credit:HANDOUT / Hennepin County Jail / AFP

Le policier qui a tué l'Afro-Américain George Floyd en 2020 a demandé mercredi à une cour d'appel d'annuler sa condamnation pour meurtre, au motif que l'extrême médiatisation du dossier et le risque d'émeutes l'avaient privé d'un procès « équitable ». Derek Chauvin, 46 ans, a été reconnu coupable de meurtre par la justice de l'État du Minnesota, dans le nord du pays, à l'issue d'un procès très suivi en 2021, et condamné à 22 ans et demi de détention.

Son avocat William Mohrman a plaidé mercredi devant un panel de juges pour qu'ils annulent ce procès, notamment parce que les audiences n'avaient pas été dépaysées malgré les menaces de violences autour du tribunal. « La question principale de cet appel est de savoir si un accusé peut avoir un procès équitable dans un tribunal entouré de blocs de béton, de fils barbelés, de véhicules blindés et de troupes de la Garde nationale, tous présents dans l'éventualité de son acquittement ? » a-t-il lancé.

Quelle que soit l'issue de cet appel, Derek Chauvin restera en prison, car il a plaidé coupable de « violations des droits civiques » de George Floyd devant un juge fédéral et écopé en 2022 d'une peine définitive de 21 ans de prison. Trois autres policiers, qui étaient restés passifs pendant l'agonie de George Floyd, ont écopé de peines allant de deux ans et demi à trois ans et demi de prison.

À LIRE AUSSIProcès des Proud Boys : constituer un jury, la mission quasi impossible

Les médias auraient « diabolisé Derek Chauvin [...] Lire la suite