Policier tué sur les Champs-Élysées : 15 ans requis contre le "fournisseur direct" de l’arme de l’assaillant

© NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Le Parquet national antiterroriste a requis 15 ans de prison contre Nourredine Allam. Cet homme est jugé en appel pour avoir vendu une arme à Karim Cheurfi, l’assassin du policier Xavier Jugelé, décédé en 2017 sur les Champs-Élysées.

« Je demande à la cour d'infirmer le jugement de première instance », a réclamé l’avocate générale lors du jugement en appel de Nourredine Allam. Comme le relate l’AFP ce mardi, le Parquet national antiterroriste (Pnat) a requis 15 ans de réclusion criminelle, et une requalification du crime en infraction terroriste, contre ce franco-algérien de 32 ans. Nourredine Allam est accusé d’être le « fournisseur direct » de la « kalachnikov chargée de 25 cartouches » vendue à Karim Cheurfi. Ce dernier n’est autre que le terroriste ayant tué le policier Xavier Jugelé en 2017 sur les Champs-Élysées.
Les faits remontent au 20 avril 2017. Ce jour-là, Karim Cheurfi a assassiné l’agent de police Xavier Jugelé et blessé deux de ses collègues. Une touriste allemande avait également été blessée dans l’assaut. L’assaillant avait fini par être abattu par les forces de l’ordre.

« Nourredine Allam s'en lave les mains »

Pour l’avocate générale, ce mardi, Nourredine Allam n’assumerait « pas sa responsabilité » dans le meurtre de Xavier Jugelé et n’aurait même « jamais montré le commencement d'un début d’empathie » envers les victimes, relate l’AFP. « En fait, depuis le début, Nourredine Allam s'en lave les mains », a-t-elle résumé. La magistrate a également rappelé que la condamnation pour association de malfaiteurs terroriste (AMT) pouvait être établie si l’accusé a eu bel et bien conscience de la radicalisation du tueur, sans forcément être lui-même radicalisé ou être au courant d’un projet d(...)

Lire la suite sur LeJDD

VIDÉO - Attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher : le procès en appel s'est ouvert