Policier tué au couteau à Bruxelles, la justice antiterroriste saisie

© REUTERS/Clement Rossignol

Un policier a succombé à ses blessures après avoir été attaqué au couteau jeudi soir à Bruxelles par un homme qui a été arrêté et le parquet fédéral belge, compétent en matière de terrorisme, a été saisi de l'enquête. "Nous avons repris le dossier car il y a une suspicion de motif terroriste, ce qui devra bien sûr être confirmé ou infirmé par l'enquête", a déclaré à l'AFP Eric Van Duyse, porte-parole du parquet fédéral.

Un suspect, touché par un tir de riposte d'un autre policier, a été interpellé et hospitalisé. Lors de l'agression, deux policiers ont été pris pour cible et blessés. L'un d'eux n'a pas survécu. La ministre belge de l'Intérieur Annelies Verlinden a condamné dans un tweet un "drame horrible", "une violence inacceptable".

Le Premier ministre Alexander De Croo a rendu hommage au policier tué et à toute une profession "qui risque sa vie au quotidien pour assurer la sécurité de nos citoyens". "Mon espoir sincère est que son collègue hospitalisé se portera bien", a-t-il ajouté. Les faits se sont produits vers 19H15 (18H15 GMT) sur la commune bruxelloise de Schaerbeek, dans le quartier de la Gare du Nord.

Pour un motif qui reste à éclaircir, un homme armé d'un couteau s'en est pris à une patrouille de deux policiers, leur portant des coups. Ces derniers ont alors appelé des renforts et un agent d'une autre patrouille a utilisé son arme de service pour "neutraliser l'agresseur", selon l'agence de presse Belga.

"Des menaces"

Un riverain a raconté à plusieurs mé...


Lire la suite sur ParisMatch