Le policier star de TikTok et de télé-réalité en conseil de discipline

Aziz Zemouri
·1 min de lecture
Capture d'écran Instagram
Capture d'écran Instagram

En janvier, le sourire enjôleur du gardien de la paix Zoubir B., 26 ans, crevait l'écran de l'émission « Les Princes et les Princesses de l'amour », une émission de télé-réalité diffusée quotidiennement sur W9 où de jeunes adultes télégéniques tentent de se séduire dans un décor de rêve puis fomentent des stratégies pour s'entre-éliminer, le couple restant devenant Prince et Princesse. En réalité, comme à l'école des fans, presque tout le monde gagne : vainqueurs ou perdants sont recyclés à (l'infini ?) dans d'autres programmes du même type, les Marseillais par exemple, alimentant leur compte courant certes sans grands efforts mais parfois au prix du ridicule.

Acteur de ces mises en scène, le policier en fonction dans le 16e arrondissement comptait-il donner un nouveau tournant à sa carrière ? Il affirme avoir perçu seulement 400 euros pour près d'une semaine de tournage. Problème, il était alors officiellement en arrêt maladie. Des arrêts qu'il multipliait depuis son entrée dans la police en 2017, malgré les mises en demeure de sa hiérarchie.

À LIRE AUSSIUn officier de la PJ jugé coupable de détention illégale de stupéfiants dispensé de peine

12 000 euros de frais de scolarité

La préfecture de police soupçonne Zoubir B. de vouloir se faire renvoyer de la police pour éviter de rembourser les 12 000 euros de frais de scolarité que lui a octroyés l'État pour sa formation. Ses supérieurs pensent qu'il souhaite se reconvertir dans le show-business.

Deuxième du conc [...] Lire la suite