Policier agressé dans la Loire : six jeunes dont un mineur mis en examen

·2 min de lecture

Ces six jeunes sont poursuivis "pour blessures volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique, avec arme et en réunion, ayant entraîné une ITT supérieure à huit jours". Ces faits sont passibles de 10 ans d'emprisonnement.

Six jeunes dont un mineur ont été mis en examen vendredi soir après que l'un d'eux a gravement blessé un policier en service, en lui lançant une bouteille à la tête à Rive-de-Gier (Loire) dans la nuit du 13 au 14 mai, a-t-on appris auprès du parquet de Saint-Etienne. Parmi ces derniers, interpellés mercredi à l'aube, un habitant de Saint-Chamond âgé de 21 ans, qui a été écroué, et cinq jeunes de Rive-de-Gier, dont un mineur de 17 ans, qui ont été placés sous contrôle judiciaire. Ils sont tous poursuivis "pour blessures volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique, avec arme et en réunion, ayant entraîné une ITT supérieure à huit jours", des faits passibles de 10 ans d'emprisonnement.

Deux autres jeunes hommes, qui avaient également été arrêtés, ont pour leur part été mis hors de cause.

Plus de 80 policiers mobilisés

Plus de 80 policiers, dont ceux de la Brigade de recherche et d'intervention de la police judiciaire et ceux de deux antennes du Raid, avaient été mobilisés pour les interpellations des suspects, réalisées non seulement à Rive-de-Gier et Saint-Chamond mais aussi à Givors (Rhône), sur commission rogatoire d'une juge d'instruction stéphanoise.

Le policier ne devrait pas reprendre le travail avant plusieurs mois

Dans la nuit du 13 au 14 mai, lors d'une intervention d’un équipage de trois policiers pour tapage nocturne, peu après minuit dans un quartier populaire de Rive-de-Gier, la victime, un brigadier-chef de 51 ans du commissariat de Saint-Chamond, av...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles