Policier agressé à Rive-de-Gier: l'un des principaux suspects interpellé à l'aéroport et mis en examen

·1 min de lecture
Image d'illustration commissariat - Jacques Demarthon - AFP
Image d'illustration commissariat - Jacques Demarthon - AFP

Un homme suspecté d'avoir exercé des violences sur un policier en service à Rive-de-Gier, dans la Loire, dans la nuit du 13 au 14 mai, a été mis en examen et placé sous mandat de dépôt mardi soir, a appris BFMTV auprès du parquet de Saint-Etienne. Il a été interpellé à l’aéroport de Lyon St-Exupéry à son retour de Tunisie dimanche matin et placé en garde à vue jusqu'à sa présentation au juge d’instruction.

"Cet individu fait partie des auteurs principaux mis en cause. Il était parti à Marseille, puis en Tunisie, juste après les faits", souligne le parquet.

Né en 2001 à St-Etienne, le suspect a déjà été condamné en 2020 pour des "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique".

Des faits passibles de 10 ans de prison

Six autres individus, dont un mineur, ont déjà été mis en examen vendredi soir dans cette affaire. Cela fait suite à l'agression d'un brigadier de 51 ans gravement blessé à la tête par un jet de bouteille en verre alors qu'il intervenait pour un tapage nocturne.

Ils sont poursuivis "pour blessures volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique, avec arme et en réunion, ayant entraîné une ITT supérieure à huit jours", des faits passibles de 10 ans d'emprisonnement.

Après l'agression, le policier a été conduit CHU de Saint-Etienne où il a été opéré et placé quelques heures dans un coma artificiel. Ressorti de l'hôpital il y a une dizaine de jours, le fonctionnaire, père de deux enfants, bénéficie pour l'instant d'une interruption totale de travail (ITT) de 30 jours mais ne devrait toutefois pas reprendre le travail avant plusieurs mois.

Article original publié sur BFMTV.com