Policière tuée à Rambouillet: Castex réaffirme "la détermination" du gouvernement à "lutter contre le terrorisme"

Clément Boutin
·1 min de lecture
Jean Castex devant le commissariat de Rambouillet ce vendredi après-midi. - BFMTV
Jean Castex devant le commissariat de Rambouillet ce vendredi après-midi. - BFMTV

Le Premier ministre Jean Castex s'est rendu ce vendredi, en fin de journée, au commissariat de Rambouillet (Yvelines), où une policière a été "lâchement assassinée dans des conditions dramatiques" ce même jour en début d'après-midi, a-t-il déclaré.

"Mes premières pensées vont à la famille de cette fonctionnaire et à tous ses proches. Avec Gérald Darmanin, je me suis rendu immédiatement sur place pour apporter tout notre soutien aux policiers et fonctionnaires du commissariat de Rambouillet, très durement éprouvés par ces faits. Je tiens à rendre hommage aux fonctionnaires de police qui ont immédiatement neutralisé l'auteur des faits", a-t-il indiqué.

"Détermination à lutter contre le terrorisme"

"Une nouvelle fois, le département des Yvelines est mis à rude épreuve des attaques terroristes, puisque nous avons tous en mémoire l'odieux attentat de Magnanville en 2016 et plus récemment l'assassinat de Samuel Paty", a-t-il ajouté.

Jean Castex a souhaité assurer aux Français que la "détermination" du gouvernement "à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes est plus que jamais intacte".

Une policière a été tuée ce vendredi au commissariat de Rambouillet dans les Yvelines. Les faits se sont produits vers 14h30 dans le sas d'entrée du commissariat de cette ville située à une soixantaine de kilomètres au sud-ouest de Paris. L'agresseur a été interpellé sur place par des policiers, qui ont fait feu sur lui. Il est mort des suites de ses blessures.

Article original publié sur BFMTV.com