Policière tuée à Rambouillet: Bayrou juge "extrêmement difficile" le repérage de tels individus

Jeanne Bulant
·1 min de lecture
François Bayrou ce dimanche sur le plateau de BFMTV. - BFMTV
François Bayrou ce dimanche sur le plateau de BFMTV. - BFMTV

Le président du MoDem François Bayrou, invité de BFM Politique ce dimanche midi, a réagi à l'attaque survenue deux jours plus tôt à Rambouillet dans les Yvelines, au cours de laquelle une policière a été tuée de deux coups de couteau. L'attaque a été perpétrée vendredi dans le commissariat par un ressortissant tunisien dont la radicalisation est "peu contestable" et qui présentait des "troubles de personnalité", selon le procureur antiterroriste.

"Voilà un personnage qui n'était repéré par personne, qui n'avait aucune trace sur son casier judiciaire, dont la radicalisation date de quelques semaines à peine, qui n'a pas d'autre arme qu'un couteau. C'est extrêmement difficile", a noté le président du Modem sur BFMTV.

"Le gouvernement a raison d'essayer de monter le niveau d'alerte et de précaution", a ensuite considéré François Bayrou, estimant que celui-ci "devrait être partagé par tout le monde, y compris dans l'univers médical" puisqu'"on a vu qu'il avait consulté" une unité de soins psychiatrique au mois de février dernier. Et de poursuivre: "Je pense que les temps que nous vivons exigent que nous soyons tous en alerte".

Article original publié sur BFMTV.com