Policière attaquée: l'assaillant a "manifestement voulu s'en prendre aux gendarmes" précise Darmanin

·1 min de lecture
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin le 28 mai 2021 à La Chapelle-sur-Erdre. - BFMTV
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin le 28 mai 2021 à La Chapelle-sur-Erdre. - BFMTV

Une policière municipale a été poignardée à plusieurs reprises ce vendredi matin à La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique). Ses jours ne sont pas en danger, bien qu'elle soit hospitalisée en urgence absolue. L'assaillant, un homme d'une quarantaine d'années, a ensuite pris la fuite avant d'être neutralisé par les gendarmes. L'individu est mort des suites de ses blessures.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est rendu sur place cet après-midi. Âgé d'une quarantaine d'années, inscrit au fichier FSPRT, connu des services de polices et sorti de prison en 2016 (il avait été condamné pour des peines de droit commun), l'homme était diagnostiqué "comme squizophrène sévère" et était connu pour une pratique rigoriste de l'islam, a déclaré le ministre de l'Intérieur.

Le suspect "a manifestement voulu s'en prendre aux gendarmes", a indiqué Gérald Darmanin. L'homme a été interpellé "à hyper proximité de la brigade de la gendarmerie", a-t-il ajouté. L'homme "a agressé (les gendarmes) en tirant sur eux et les gendarmes ont riposté", a précisé le locataire de la Place Beauvau.

Les forces de l'ordre "cible d'ultra-violences"

"Ce qui est certain, c'est que les forces de l'ordre représentent notre nation, la force légitime et on le voit bien sont la cible d'ultra-violences", avait déclaré au début de sa prise de parole le ministre de l'Intérieur.

Deux gendarmes ont été blessés, et un troisième est en état de choc, a indiqué une source proche du dossier à BFMTV.

Article original publié sur BFMTV.com