Les polices européenne et américaine neutralisent les sites de propagande de Daesh

1 / 2

Les polices européenne et américaine neutralisent les sites de propagande de Daesh

Les polices européennes, américaines et canadiennes ont mené une vaste opération mercredi pour empêcher l'Etat islamique de diffuser sa propagande sur Internet. Dans le viseur des autorités: Amaq, "l'agence de presse" utilisée par le groupe terroriste pour notamment revendiquer ses attaques.

Les polices des pays membres de l'Union européenne, appuyées par les forces de l'ordre américaines et canadiennes, ont lancé le 25 avril une opération commune contre la propagande faite en ligne par l'organisation terroriste Etat islamique, annonce ce vendredi Europol, office de police criminelle à l'échelle européenne. 

Sous la direction du parquet fédéral belge et avec le soutien d'Eurojust, l'opération a impliqué les autorités belges, bulgares, canadiennes, françaises, néerlandaises, roumaines, britanniques et américaines dans un effort coordonné visant à contrecarrer la capacité d'IS (Etat islamique, NDLR) de diffuser des messages terroristes, pour une durée indéterminée", écrit Europol.

Amaq dans le viseur des autorités

Le début de l'opération remonte à 2015. A cette époque, Europol avertit les autorités de tous les Etats membre de l'Union européenne de la montée en puissance d'Amaq, l'"agence de presse" utilisée par Daesh pour revendiquer ses attentats. Ce fut le cas pour l'attaque de Nice en juillet 2016 qui a fait 86 morts, l'attaque de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray quelques semaines plus tard ou encore celle au couteau perpétré en Allemagne. Dans le même temps, au fil des mois, les supports techniques de l'organisation terroriste sont devenus de plus en plus sécurisés. 

Dans un premier temps, Amaq est apparu comme un média indépendant fournissant des... Lire la suite sur BFMTV.com

Cette vidéo pourrait également vous intéresser :

A lire aussi