Police : des violences de plus en plus fréquentes contre les forces de l’ordre

Brutalité physique, insultes ou simple refus d’obtempérer… Les agressions contre les policiers se multiplient, et traduisent l’animosité grandissante à l’égard des forces de l’ordre. Les exemples sont nombreux : des policiers de la brigade anti-criminalité étaient notamment renversés en pleine rue en octobre 2020, suite à un contrôle routier. Un commissariat était également visé par une pluie de mortier, tandis que deux fonctionnaires de police étaient frappés puis blessés par des tirs d’armes à feu dans le Val-d’Oise.Plus de 20 agressions par jour Ces agressions récentes sont en forte hausse, comme l’estime le ministre de l’Intérieur, en visite dans l’Essonne. "Les policiers sont agressés extrêmement souvent puisque c’est plus de 20 agressions par jour de policiers", a déclaré Gérald Darmanin. En 2019, 7 399 policiers ont été blessés en mission. Depuis 2012, ces chiffres sont en augmentation constante, mais c’est surtout l’an passé qu’ils ont décalé, notamment lors des manifestations Gilets jaunes. La hausse continue de se poursuivre. Pour certains spécialistes, il y a aujourd’hui un problème d’image de la suite, suite à des bavures diffusées sur les réseaux sociaux.