"La police tue": Le Pen répond à Poutou et dénonce des propos "indignes"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Marine Le Pen à Versailles, le 14 octobre 2021 - BFMTV
Marine Le Pen à Versailles, le 14 octobre 2021 - BFMTV

Au lendemain d'une prise de parole de Philippe Poutou sur les violences policières sur franceinfo, Marine Le Pen condamne des termes "de plus en plus indignes et de plus en plus violents".

"Je pense d'ailleurs qu'ils contribuent honnêtement à la montée de tensions d'une partie de la population à l'égard de la police, ils assumeront la responsabilité de leurs propos et j'espère que les Français sanctionneront très lourdement ces propos dans les urnes", a fustigé l'ex-présidente du Rassemblement national ce jeudi depuis Versailles à l'égard de son adversaire du NPA à la présidentielle.

"La police a tué et elle tue"

"La police tue, évidemment la police tue", avait affirmé mercredi soir Philippe Poutou sur franceinfo.

"Steve (Maia Caniço) à Nantes, à Marseille pendant une manif des gilets jaunes une dame qui fermait ses volets, Rémi Fraisse il y a quelques années... Il faudrait voir les chiffres précisément mais dans les quartiers populaires, c'est une quinzaine de jeunes qui sont tués par la police annuellement", a-t-il poursuivi.

"La police a tué et elle tue. Après, on peut discuter: assassinat, meurtre, accident ou bavure, ou légitime défense bien sûr", avait ajouté le candidat anticapitaliste.

Darmanin veut déposer plainte

Ce jeudi, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a fait part sur Twitter de son intention de déposer plainte, qualifiant la prise de parole de Philippe Poutou d'indigne "d'un élu de la République".

Sur notre antenne, le secrétaire général adjoint du syndicat Unsa-Police, Thierry Clair, a dénoncé des propos "totalement lamentables (...) vraiment outrageants, diffamants. La police, elle ne tue pas, la police elle sauve des vies, la police elle intervient tous les jours", a-t-il répliqué.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles