"Pour la police on sera six, mais officieusement on sera 190" : des organisateurs de fêtes clandestines bravent les recommandations pour le réveillon

franceinfo
·1 min de lecture

"Nous, ce qu'on veut, c'est donner du plaisir aux gens", confie Coco*, l'un des organisateurs d'une soirée clandestine en Normandie, prévue en ce réveillon du 31 décembre. Deux amis, Jojo et Lulu*, sont à ses côtés pour cette fête, tous sont des professionnels de l'évènementiel, habitués des mariages et gros anniversaires. Pour cette soirée, on est loin des recommandations de six adultes maximum, puisque 190 personnes sont conviées, malgré le couvre-feu appliqué en France, lié à la pandémie de Covid-19.

Les organisateurs utilisent notamment la messagerie cryptée Telegram, leur réseau réunit 1 000 fêtards. Coco, le coordinateur, ne pouvait pas faire l'impasse sur ce réveillon du Nouvel-An : "Quand vous voyez qu'il y a presque 1 000 personnes qui vous envoient des messages pour venir à une soirée, c'est que les gens ont besoin de faire la fête et de s'amuser. Pour la police on sera six, mais officieusement on sera 190."

"On va installer des brouilleurs partout dans l'usine pour éviter que tout le monde ne mette des Snap ou filme."

Coco, coordinateur de la soirée

franceinfo

Une petite foule donc, rassemblée dans une ancienne usine, ce qui donne déjà le sourire au DJ de la soirée, Jojo : "Là, je suis joyeux. Je suis pressé que ça se fasse en fait. Je suis (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi