La police de New York tente un coup de pub sur Twitter, les internautes se retournent contre elle

La police de New York doit s'en mordre les doigts. En demandant aux internautes, mardi 22 avril, de poster sur Twitter des photos d'eux interagissant avec des policiers, le célèbre NYPD (New York Police Department) ne se doutait sans doute pas qu'elle recevrait, en retour, d'innombrables photos dénonçant la brutalité policière.

"Possédez-vous une photo avec un membre de la police ? Tweetez-la avec le hashtag #myNYPD. Elle sera peut-être mise sur notre page Facebook", avait lancé sur Twitter en début d'après-midi le compte officiel de la police NYPD News, en y joignant une photo.

Do you have a photo w/ a member of the NYPD? Tweet us & tag it #myNYPD. It may be featured on our Facebook. pic.twitter.com/mE2c3oSmm6

— NYPD NEWS (@NYPDnews) April 22, 2014

Le résultat ne s'est pas fait attendre, avec un flot ininterrompu de commentaires et de photos montrant des clichés d'arrestations de manifestants, un policier tirant les cheveux d'une jeune femme noire menottée, d'autres encadrant un homme de 84 ans au visage ensanglanté, arrêté pour avoir traversé une rue en dehors des clous. Les commentaires dénonçaient aussi les pratiques policières du "stop and frisk", des fouilles impromptues visant surtout les jeunes noirs et latinos.

Every white shirt has to get in on the brutality, right @NYPDnews #myNYPD pic.twitter.com/bnXw0y6Uch

— [OAKLAND]ASM (@OLAASM) April 22, 2014

thanks #mynypd for beating up octogenarian jaywalkers. I feel safer. pic.twitter.com/ihmcmSFRwn

— Layla Sola (@ljsola) April 23, 2014

"La police aide un jeune homme à se lever et à s'habiller", tweete ironiquement le compte Copwatch.

#myNYPD helping a young man get up and get dressed in the morning pic.twitter.com/fPlcTGtM1X

— Copwatch (@Copwatch) April 23, 2014

Face à ce déferlement, la police s'est bornée à retweeter les clichés postés par les quelques internautes ayant décidé de jouer le jeu. En (...) Lire la suite sur Francetv info

Pourquoi le plan anti-jihad pourrait faire un flop
Ukraine : Kiev annonce avoir "libéré" une ville de l'Est aux mains des séparatistes
Un Britannique condamné pour avoir avalé un poisson rouge vivant
VIDEO. "Pièces à conviction" : accusés de génocide au Rwanda, des prêtres ont trouvé refuge en France
Palestine : Hamas et OLP s'accordent pour un gouvernement d'union
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.