Police : la formation des gardiens de la paix rallongée

Lors de sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis de recruter 10 000 policiers supplémentaires en cinq ans. Il a donc fallu former rapidement les nouvelles recrues. Pendant leur formation en école de police, si les élèves se conduisent mal, ils perdent des points. Ainsi, une ivresse publique et manifeste est sanctionnée de 30 points, des violences délictuelles de 30 à 60 points. Plus étonnant, les élèves peuvent récidiver et perdre deux fois plus de points. Après 100 points de perdus, c'est l'exclusion. En principe, car certains formateurs disent devoir fermer les yeux sur certains comportements. "Une fois qu'ils ont eu leur concours et qu'ils ont intégré une école de police, il est quasiment impossible de les renvoyer", rapporte un formateur pour France Télévisions. Une année de formation Plusieurs syndicats de police ont dénoncé cette tolérance vis-à-vis de ces écarts de conduite. Le ministre de l'Intérieur annonce la refonte de la formation, "dès l'année prochaine nous allons rallonger la formation initiale. Tous les gardiens de la paix auront un an de formation". La grille de points sanctionnant les mauvais comportements sera supprimée.